Faut-il s’inquiéter de la flambée du Franc Suisse?

Faut-il s’inquiéter de la flambée du Franc Suisse? 5.00/5 (100.00%) 1 vote

franc suisse Les marchés financiers sont sous le choc depuis l’annonce de l’abandon du taux plancher qui fixe le franc suisse à 1.20 euros. En décidant de cet abandon, la Banque Nationale Suisse a provoqué un tsunami monétaire, entraînant les marchés financiers dans sa suite. Pour preuve, la bourse suisse à Zurich a d’ailleurs clos à son taux le plus bas depuis 1988. Les traders en Forex et en option binaire se demandent également si c’est le moment de miser sur la devise de nos amis suisses

Des conséquences à court terme

Les conséquences de cette décision, qui a fait pas mal de perdants, ne se sont pas fait attendre, tant en Suisse qu’ailleurs. L’indice SMI par exemple est descendu sous le seuil psychologique de 8000 points pour terminer à 7.899,59 points. L’économie suisse risque en plus d’accuser le coup de cette décision, et se prépare d’ores et déjà à des lendemains difficiles. Qui plus est, les spéculateurs Forex sont stupéfaits devant l’appréciation de près de 20% de la devise CHF face aux autres devises. Il faut rappeler que l’économie suisse dépend beaucoup de ses exportations et de la compétitivité à l’international de ses fleurons que sont notamment UBS, Nestlé, ou Swatch.
On estime d’ailleurs que ces entreprises enregistreront des pertes de l’ordre de 5 milliards du seul fait de l’abandon de ce taux plancher. Rappelons pour finir que la BNS a par la même occasion décodé de baisser son taux d’intérêt à -0.75% pour réduire l’attrait d’une devise considérée par beaucoup d’experts comme une valeur refuge par excellence ; alors même qu’elle s’échange à parité contre l’euro.

Pourquoi une telle décision ?

Il faut d’abord comprendre que l’instauration des taux négatifs a pour but premier de décourager les investisseurs qui veulent conserver leurs capitaux dans la devise suisse, puisqu’ils perdent au change. Le taux plancher a été instauré au plus fort de la crise de la dette souveraine, mais depuis que le dollar a progressé par rapport à l’Euro, le Franc suisse est plus cher. Par conséquent, l’abandon du taux plancher a pour but d’anticiper un prochain Quantitative Easing de la BCE et un relèvement des taux de la FED au courant de l’année.

Pour de nombreux experts, cette décision n’est donc pas si catastrophique. Elle indique même plutôt que la BCE devait bientôt lancer un programme de rachats des dettes souveraines. Dans tous les cas, la décision de la BNS semble donner raison à ceux qui s’étaient insurgé contre la décision de fixer un taux plancher entre l’Euro et le Franc suisse en 2011.

Que faut-il donc retenir ?

Même si la décision de la Banque Nationale Suisse a des effets de krach boursier, la plupart des experts comprendront très bientôt que c’était la solution la plus viable et la plus sage pour tous sur le long terme. Nos amis traders et brokers en suisse vont-ils se remettre de cette evenement imprévu?



Faut-il s’inquiéter de la flambée du Franc Suisse? was last modified: January 21st, 2015 by Thomas Monnier

Thomas Monnier

A propos de

Trader professionnel et Blogger amateur. Conseiller en investissements en ligne. Spécialiste Forex et options binaires.

Lire posts - Visiter

Laissez un commentaire

LA PROMO OPTIONTIME : COMPTE DEMO GRATUIT + 2500€ BONUS + FORMATION OFFERTECOMMENCEZ